11 articles

Mots d'expo - Photos Benoît Luisière

Par maxime balistaPublié le 12 déc. 2017 à 13:30 ♦ Mis à jour le 15 déc. 2017 à 10:48

J'ai emmené mes deux 4° et mes deux 3° à la galerie du collège qui expose les photos de l'artiste Benoît Luisière.

Comme d'habitude, je les ai laissés vierges de tout savoir concernant l'artiste et son travail, de façon à éviter l'absence de singularité du regard.

Ainsi, chaque élève doit, selon sa vie et sa pensée propre, s'approprier l'oeuvre en tant que regardeur-acteur. A son tour, et par ses mots, il va faire oeuvre de création. Lors du vernissage, deux élèves volontaires lisent les extraits choisis de leurs camarades.

Ce qui surprend, c'est l'acuité et la justesse du regard, l'évidence de leurs capacités créatrices face à l'art.

Voici donc leurs mots d'expo ....

J.F Caujolle

 

Oeuvre: Devenir.

Devenir

Les photos représentent un choix.

Le fait d’hésiter , de choisir ou de ne pas choisir pour quelque chose . Exemple : pour voter , pour son métier , pour une cause …

Gabin Costeseque

Devenir

Il veut montrer qu’ il suffit juste d ‘ un costume pour paraître différent.

Personnellement , je n ‘ai pas vu tout de suite que c’ était la même personne sur chaque photo, ou bien peut -être qu ‘ on peut être qui l ‘on veut , qu’ on peut tromper n ‘importe qui ?

Camille ROUZAUD

Devenir 2015

C’est comme une aventure. Tu testes de nouvelles choses.

Cette série de photos nous montre une personne se faisant passer pour plusieurs . Cet artiste échange les rôles avec des personnes qu’il voit des fois, comme un cycliste, un berger. Il échange les vêtements , et se fait photographier par ces personnes qu’il connaît ou pas .

Enzo .CENDREZ

Devenir

Cette œuvre montre que «l’habit ne fait pas le moine ».

Pierre Rickebusch

Devenir

La société d’aujourd’hui nous met dans des cases, mais chaque individu pense, agit différemment, et tout le monde peut changer . On ne naît pas meilleur que quelqu’un, on se fait influencer, et on ce sont nos influenceurs qui forment notre caractère , nos préférences ou nos opinions .

La créativité, l’ouverture d’esprit et bien d’autres choses s’ouvrent plus ou moins suivant nos influences. Nos parents, nos amis, internet, les artistes, la nature nous influencent…

Donc, je pense que le photographe dénonce aussi, dans cette série de photos, notre société idéaliste qui dit qu’il y a un métier parfait, une façon d’être parfaite, une maison parfaite, et bien d’autres choses parfaites…

Ophélie Dubois

Devenir 2015

je vois que cette série montre un monsieur dans chaque métier, il y a qu’un qui le prend en photo, c’est toujours le même monsieur. Il fait plusieurs expériences, il fait plein de choses. Chaque temps, il change de métier, il choisit plusieurs photos où l’on voit ce monsieur changer de métier. Dans quelques photos, j’aperçois qu’il est heureux de découvrir de nouvelles choses. Dans d’autres métiers, on le voit moins épanoui.

Hajar Nor-dine

« LES MANNEQUINS »

On voit des mannequins, et Benoît Luisière derrière les mannequins.

On voit que c’est comme un trompe-l’oeil, car on croit qu’il n’y a que des mannequins.

Mais non.

Dorian Quiertant

Oeuvre: Une Belle Equipe.

<<Une belle équipe>>

Ça me rappelle beaucoup de souvenirs de l’époque où j’ai commencé à faire du football.

J’ai eu une belle équipe avec des amis que je connais depuis plusieurs années.

Dans l’équipe on s’entendait tous bien, il y avait une très bonne ambiance entre nous.

Sur le terrain, on faisait tous les efforts possibles pour remporter les matchs.

On ne lâchait jamais rien, même dans les moments difficiles.

On n’avait peur de rien …

Tarik Hossayni

Oeuvre: Une Odyssée approximative.

Une odyssée approximative

Je vois plein de choses modernes, sur ces choses il y a des noms des dieux grecs. Je pense qu’il veut nous faire voir que, même si ces noms datent de très longtemps, ils peuvent toujours être présents partout quand on est important…

Témuri Sekhniashvili

Une odyssée approximative

On voit douze images d’objets du quotidien (comme un hôtel, de la nourriture, des véhicules etc...) sur ces objets sont écris les noms des marques et tous ces noms ont un rapport avec la mythologie grecque (Ajax produit d’entretien, Ulysse marque de voiture, Phoenix nourriture etc.) donc ont peut comprendre la relation entre le titre et l’œuvre.

L’artiste en fait une blague, car avant, tous ces noms avaient une signification importante, et les gens en ont fait des noms d’objets, de produits, ou des noms marchands…

Maël Galy

Une Odyssée approximative

Je pense que c’est juste une blague,ou alors,c’est pour montrer que les légendes,les mythes, ont beaucoup inspiré notre époque.

Camille ROUZAUD

L’héritage Dégradé

Qui aurait pensé que l’odyssée

N’était qu’une boîte d’anchois ?

Si seulement Ajax avait eu le choix ,

Il aurait peut-être fini comme Persée ,

Mais sûrement pas comme héraclès ,

Ni comme Atlas ,

qui a fini en cagette

Sans grande classe ,

Mais peut-être bien comme Zéphir

Qui ne l’a pas vu venir ?

Il y a aussi Ulysse ,

Qui a perdu toute sa malice

Après un combat contre le Phoenix ...

Dimitry Doche

Oeuvre: Vers une nouvelle relativité.

Vers une nouvelle relativité 2016

Il s’agit d’une série de photos qui comparent souvent un objet du quotidien, et un ou plusieurs objets dont on ne connaît pas la taille, comme un coquillage, aussi gros qu’une chaussure. Nous ne pouvons savoir approximativement à quoi ça ressemble, et quelle est la taille du coquillage s’il n’y a pas de chaussure.

Une DS posée sur un ordinateur portable, qui est posé sur un autre ordinateur plus gros, c’est marrant à voir… presque absurde…

Enzo CENDREZ

Vers une nouvelle relativité

Ces photos montrent des objets. Ces objets sont accompagnés d’un autre pour montrer leur taille,

ressemblance et masse. Certains sont insolites ( tortue, carte SD, marteau ou même bébé). Le photographe a sûrement voulu démontrer que le monde peut être insolite parfois…

Emeric Dupont  

Oeuvre: En attente de volonté.

En attente de volonté

La deuxième œuvre représente des objets du quotidien que l’on peut croiser dans la rue ou dans son jardin, mais, comme on a l’habitude de les voir tous les jours, on n’y prête plus attention …

Cellya NORMAND

« En attente de volonté »

Pour moi, ces photos expriment :

-L’attente que la balle rebondisse sur la table pour pouvoir la renvoyer.

-L’attente que les chaises soient occupées pour qu’il y ait une discussion, pour qu’un travail soit effectué.

-L’attente que le mur soit terminé ( pour que la maison avance dans sa construction ).

-L’attente que le lampadaire soit réparé pour qu’il puisse éclairer.

-L’attente que le facteur passe pour pouvoir lire son courrier.

-L’attente que les plantes fleurissent et s’épanouissent pour embellir la rue et le jardin.

Romain Winsback

En attente de volonté

Cette œuvre fait penser à un événement à venir par exemple : la balle de ping-pong doit être renvoyée à l’adversaire, les chaises doivent être rangées, le lampadaire doit être réparé, les fleurs doivent être coupées, et pour la boîte aux lettres, elle doit être remplie par du courrier…

Clément Marmey

En attente de volonté

Chaque image représente un endroit ou un objet du quotidien.

J’ai l’impression que le temps est arrêté ou qu’un homme n’a pas fait quelque chose qu’il aurait dû faire …

Bastien Facchetti

En attente de volonté

Sur chaque photo il y a quelque chose qui n’est pas fini,comme si on les avait mis en pause ,la partie de ping-pong pas terminée ,les chaises pas encore rangées, le plancher pas terminé , le lampadaire pas réparé etc .Il ne manque plus que quelqu’un les termine …

Camille ROUZAUD

Oeuvre: Tentative de faire fortune.

Tentative de faire fortune. 2017

J’observe que ce ticket comporte une phrase « fête des mères », peut-être que l’auteur voulait faire hommage à sa mère.

Dorian PEREIRA

Bouches d’incendie

Le numéro 27 ça me rappelle le 27 Octobre , la date où mon père est sorti , et le numéro 3 , c’est mon père et mon frère qui sont rentrés à la maison d’arrêt . Mon frère est sorti le 21 Octobre . Tout est marqué sur les bornes incendie.

Enzo De Freitas Vieira 

« Tentative de faire fortune »

On voit six images de bouche à incendie avec, à côté, un ticket de loto.

Sur les bouches à incendie, on voit des numéros, et ces numéros correspondent à ceux sur le ticket de loto.

On peut penser que l’artiste passe devant tous les jours, et qu’il les connaît, puis, un jour qu’il a joué au loto, il a mis les mêmes numéros, et, grâce a ça, il a peut-être gagné…

Maël Galy

Autre oeuvre de l'artiste:


 

Interviews de Magnus Million, personnage du roman "Mimsy Pocket et les enfants sans nom" par les 5ème 3 de Mme AYTER

Par CHRISTINE AYTERPublié le 26 oct. 2016 à 19:21 ♦ Mis à jour le 26 oct. 2016 à 20:09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Textes réalisés pour la semaine du handicap-élèves de M. Caujolle

Par admin lakanalPublié le 23 mai 2016 à 15:35

Voici les textes des élèves de M. Caujolle, écris à l'occasion de la semaine de sensibilisation au handicap :

Poèmes des élèves de 4e et 3e de M. Caujolle

Par admin lakanalPublié le 16 avr. 2016 à 14:12

Je regrette

          Je regrette

                     Je regrette

 

Les élèves de 4e et de 3e ont réalisé en cours de Français avec Mr Caujolle, de très beaux poèmes :

 

Concours de poèmes - 6e7

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 21:47

Les élèves de 6ème 7 participent à un concours de poèmes. Ils devaient écrire des poèmes à partir d'une liste de mots préétablie: bulldozer, épître, homophone, fallacieux... Un véritable exercice de style!

Chaque groupe a lu son poème à la classe afin de voter pour celui qui allait concourir! Voici le poème sélectionné.

Chaleur - Fantine, Jeanne, Axelle - 6ème7

 

Page 1 / 3 Page suivante > Dernière page >>

haut de page