11 articles

Février-Avril 2017 Exposition "Je laisserai mon souvenir" en partenariat avec les Abattoirs

Par VALERIE DAMBLEPublié le 12 nov. 2017 à 21:38 ♦ Mis à jour le 12 nov. 2017 à 21:42

Exposition "Je laisserai mon souvenir"

du 24 février au 20 avril 2017

Visite de l'exposition accompagnée des textes des élèves de 3e7 : ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jouant avec les catégories et les références artistiques, historiques, les œuvres empruntées dans la collection des Abattoirs- FRAC Midi- Pyrénées, de Sophie Dubosc, Damien Hustinx, Jürgen Schilling posent des questions sur la fonction représentative de l'art mais aussi sur la mémoire à la fois individuelle et collective.

L'installation poétique et étrange "Cher Guy" 2007 de Sophie Dubosc nous invite à un moment d'arrêt en évoquant des évènements précis de l'histoire.

En choisissant comme sujet de départ, la citation d'une nature morte "D'après Chardin" 1986 qu'il fige par le ciment, dont il reproduit à l'identique la composition et la lumière, Damien Hustinx fait le va et vient entre la peinture, la sculpture et la photographie.

Jürgen Schilling, à travers sa suite linéaire de dessins " Mots perdus " 1991-1993, propose une réflexion sur la représentation du paysage et de la figure humaine en s'inspirant d'oeuvres d'art classiques ( Léonard de vinci, Poussin...) qu'il réinterprète en tant qu'espace sensible et social.

Nous avons le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition

"Je laisserai mon souvenir" réalisée dans le cadre du projet "Un établissement, une œuvre" en partenariat avec les Abattoirs-Frac Midi-Pyrénées, reconduit pour la 2ème édition:

Jeudi 23 mars 2017

à partir de 18h

à la Galerie du collège Lakanal

 

Valérie Damblé

Professeur arts plastiques

Référente culture

 

 

Nov 2016-Janvier 2017 Exposition "Traces mnésiques" de Victoria Niki

Par VALERIE DAMBLEPublié le 05 mars 2017 à 21:46 ♦ Mis à jour le 05 mars 2017 à 21:49

Exposition "Traces mnésiques" de Victoria NIKI 

du 4 novembre 2016 au 27 janvier 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quels rapports existent-ils entre l'art et la mémoire et plus particulièrement en lien avec des données spatio-temporelles ?

C'est le sujet des expositions programmées pour la 10ème année à la Galerie du collège.

C'est aussi ce que nous propose la jeune artiste plasticienne Victoria Niki, d'origine Moldave, à travers son exposition « Traces mnésiques » où elle présente un ensemble d'œuvres sensibles issues de séries : « Mascapes », « Ephémères », Traces », « Strates » évoquant le souvenir des territoires arpentés lors de ses résidences dans le Tarn (Lavaur, Albi) et du temps partagé avec ses habitants.

Ses représentations cartographiques fragmentaires de paysages urbains, où l'homme est absent mais parfois présent par la voix, sont dépourvues de profondeur et suggèrent la multiplicité des points de vue pour appréhender l'espace dans sa globalité.

« … Mon travail est une histoire de souvenirs et d’espaces où l’homme enfouit son passé, ses espérances, ses attachements et où parfois il les y perd. Mais pas seulement, car c’est aussi une histoire de territoire, d’appartenance, de ces lieux qui nous construisent, nous identifient, de ceux que l’on transforme et que l’on fantasme. Le récit, le son, l’installation, le dessin et la peinture s’entremêlent au service d’un seul matériau, tantôt solide, tantôt impalpable, parfois net mais le plus souvent flou : la mémoire. La mémoire comme point de départ, comme moyen et comme finalité ; la mémoire comme une question sur la place de l’humain, celle de l’étranger et du déplacé, de l’oublié et de l’oublieux. Et en fin de compte, la mémoire de l’autre, des autres, devenue fragment d’un Rubik’s cube, construit l’archive d’un territoire. Territoire qui m’est de fait étranger.
Comment archiver les souvenirs d’un territoire, d’un espace donné ?... »
Victoria NICHITICI


Vous êtes invités à rencontrer Victoria Niki et à découvrir son travail artistique à l'occasion du vernissage de son exposition :


« Traces mnésiques »

Jeudi 17 novembre à partir de 18h

à la Galerie du collège Lakanal

 

 

 

 

Voir le site de l'artiste: victoria-niki.fr

 

Valérie Damblé

Professeur arts plastiques

Référente culture

 

 


 


 

Février-Avril 2016 : Exposition "Au-delà de tous les mots"

Par admin lakanalPublié le 12 oct. 2016 à 18:39 ♦ Mis à jour le 12 oct. 2016 à 18:40

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous inviter au vernissage de la nouvelle exposition:

 

« Au-delà de tous les mots »

 

à la Galerie du collège Lakanal

 

Jeudi 18 février 2016

à partir de 18h

 


Cette exposition présente une sélection d'oeuvres de la collection des Abattoirs-Frac Midi-Pyrénées mêlant l'écriture et l'image, le ludique et le sérieux, le banal et la poésie, le propre et le figuré... autant de fenêtres de connaissances singulières à découvrir.

 

Bien cordialement

 

Valérie Damblé

Professeur arts plastiques

Référente culture

Novembre 2011 - Janvier 2012 : Exposition "Hors contexte" de Marie Sirgue

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 20:37 ♦ Mis à jour le 16 févr. 2016 à 20:40

Exposition "Hors-contexte" de Marie Sirgue     

 du 14 novembre 2011 au 27 janvier 2012

 

                                  "Hors-saison"- 2010 table de ping-pong et techniques mixtes - Marie Sirgue

 «A travers mes pièces... je m’interroge sur la « connivence » qui s’établit, au jour le jour, entre les hommes et leurs environnements. Je réalise des installations en volume faites d’objets transformés et de moulage. Celles-ci forment comme un espace dans lequel chacun est encouragé à inventer, à renouveler, à recycler. Mais aussi, à développer son ingéniosité, le plaisir de la trouvaille et du bricolage. Des objets hybrides prennent forme, ils sont les bâtards d’un univers quotidien et d’un regard singulier... ou peut-être le contraire?» Marie Sirgue

 

Cette exposition liée à l'objet a été réalisée en partenariat avec la Fondation Espace Ecureuil pour l'art contemporain à Toulouse et la galerie associative L'atelier Blanc à Villefranche-de-Rouergue.

 A travers plusieurs installations, mises en scène avec humour et poésie, Marie Sirgue, tout en évoquant l'univers du sport, choisit d'en détourner des objets spécifiques de leur fonction (ex : vêtements et chaussures, table de ping-pong, panier de basket...). Ces loisirs sportifs sont habituellement des « espace-temps » dans lesquels des organisations ou des règles sont communes. Mais c'est en jouant sur certains effets: rapport d'échelle inversé, passage du bi-dimensionnel au volume ou inversement, juxtaposition et changement de contexte, que Marie Sirgue cherche à nous surprendre et à perturber notre perception de la réalité. Par ce choix d'oeuvres à la fois déroutantes et incongrues, l'artiste aborde aussi métaphoriquement notre rapport au temps et à la durée.

 

                              " Corbeille- Panier de basket comme simple jeu d'adresse ou jeu avec le feu ? "- 2011

 

                                   Les élèves de l'atelier "Objet et nature" et Marie Sirgue

"Randonnée (Ariège)"- 2011 Cartes IGN tressées proposant des chemins où l'on se perd en prenant de l'altitude

 

(c) Marie Sirgue 

« Le Jeudi 17 novembre, dans le cadre de l'atelier mené par Mme Damblé, nous avons fait la connaissance de Marie Sirgue qui nous a présenté ses oeuvres en lien avec le sport: une poubelle fondue transformée en de panier de basket, des vêtements de sport oubliés sous la neige, une carte en relief pour la randonnée, une table de ping-pong envahie par les herbes et des traces de moto-cross dans la neige...

 


 

                         "Pris par le temps"- 2011 installation et empreintes de vêtements de jeunes sportifs, sous la neige

Marie Sirgue nous a ensuite proposé de construire « un jardin secret » dans un lieu du collège. Notre objet de départ était du canis vert, un matériau souple que l'on peut facilement manipuler. Nous l'avons coupé, agrafé et fixé autour d'une table située à l'intérieur du préau . Nous avons bâti une palissade et décoré une chaise comme si elle était envahie par des herbes. Sur la table, nous avons réalisé une structure en forme de cage où nous avons suspendu un oiseau et un escargot.

L'exposition de Marie Sirgue évoque sa jeunesse, ses souvenirs d'enfance. Cela nous a appris qu'avec peu d'objets, nous pouvons réaliser quelque chose de grand. » Julie et Adèle

                                "Le jardin secret" crée par les élèves de l'atelier "objet et nature" sous le préau


 

         La structure en forme de cage pour l'oiseau et l'escargot

« Le soir du vernissage, il y avait beaucoup de monde, nous avons pu manger une oeuvre éphémère: des morceaux de gâteaux disposés en trace de moto-cross laissée dans la neige. C'était délicieux ! »  Léa et Elfie

                           "Pneu sous la neige" gâteaux à la mélasse offerts au public à l'occasion du vernissage

En voici la recette:

                               (c) Marie Sirgue

« Marie Sirgue a beaucoup d'imagination, ces oeuvres sont belles, j'ai été heureuse de la rencontrer. Mon oeuvre préférée a été la table de ping-pong envahie par des herbes car elle avait de l'ampleur et pouvait faire penser à une mare » Margaux

 

Voici d'autres liens pour prolonger la visite:

www.caisseepargne-art-contemporain.fr

http://mariesirgue.com/

 

Texte et photos réalisés par Valérie Damblé et les élèves de l'accompagnement éducatif.
 

 

Novembre 2015 - Janvier 2016 : Exposition "Go" de Véronique Barthe

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 20:05 ♦ Mis à jour le 16 févr. 2016 à 20:39

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« …Dans mes productions les plus récentes, le secret et le jeu tiennent une place plus grande. Des expressions courantes sont confrontées à des formes simples et déclinent plutôt des états d’âme,des dialogues intérieurs. La question éternelle de la place de l’autre, de sa différence et le processus intime et mystérieux du choix amoureux occupent une place centrale. Avec une apparente simplicité et une économie de moyens, ces toiles se veulent comme autant de scénarios explorant le domaine intime, le tout à fleur de peau, de sensualité, de violence d’humour, d’amour.»  Véronique Barthe

 

 

 

Les œuvres de Véronique Barthe, mélange de signes chromatiques et de jeux de mots, à la frontière de la communication visuelle et de la poésie,  interroge directement le public, avec ironie, sur des sujets intimes mais aussi sur ce qui fait signe dans une oeuvre et sur notre manière de voir. 

 

 

Vous êtes invités à découvrir une sélection des œuvres de Véronique Barthe dans le cadre de son exposition:

« Go ! »

Vernissage mardi 17 novembre 2015 à partir de 18h

à la Galerie du collège Lakanal

 

Valérie Damblé

Professeur arts plastiques

Référente culture

 

 

 

 

Page 1 / 3 Page suivante > Dernière page >>

haut de page