9 articles

Le vieil homme digne

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 19:56 ♦ Mis à jour le 16 févr. 2016 à 19:56

PORTRAIT SANS TITRE d’Isabelle Waternaux 2000

Cette photo dont la créatrice est Isabelle Waternaux date de l’an 2000. Elle s’intitule Portrait . Pour cette œuvre, l’artiste a utilisé la photographie numérique. Comme son titre l’indique, cette création appartient à la catégorie du portrait. Elle mesure 80x100cm.

On reconnaît un homme âgé, photographié jusqu’au buste dans un décor extérieur. Sous des cheveux cendrés, soignés et bien peignés, son visage ovale, ridé et bronzé présente des yeux mi-clos et enfoncés surmontant un nez grec, alors que sa bouche fine affiche une expression neutre.

Il porte sous un pull grenat en laine une chemise bleue à boutons blancs.Le teint hâlé du visage de l’homme, ainsi que le rouge du pull dominent au premier plan et contrastent avec le fond blanc ivoire du second plan où l’on distingue juste une petite branche noire « floutée ».

La lumière laiteuse ne fait porter aucune ombre sur le sujet statique qui constitue l’essentiel de la photographie. Celle-ci est particulièrement réaliste.On ressent une certaine nostalgie quand on voit cette photo : ce regard est bienveillant, on dirait que le personnage veut nous protéger mais on y décèle aussi une certaine tristesse. On peut supposer qu’il pense qu’il ne pourra pas voir grandir ses petits-enfants.

Il est vieux et parait fatigué. Malgré cela il semble serein. La branche noire avec très peu de feuilles au second plan montre que c’est la fin des beaux jours, ce qui souligne la tristesse du personnage et symbolise « l’automne de la vie ».  OPHELIE

 

Le jeune homme mystérieux

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 19:55

L’artiste est Javier Vallhonrat. La photographie qui n’a pas de titre, a été prise en 1985. Elle mesure 59,8x48cm et c’est un portrait symbolique.

La photo représente un jeune homme qui semble être un marginal. On ne sait pas où il se trouve car le fond est volontairement « flouté ». C’est une œuvre contemporaine. Elle représente la nostalgie de l’enfance.

On remarque que l’homme est beau, jeune et musclé. Il a l’air d’être nu dans un sac de couchage. Il tient dans ses bras un ours en peluche et son regard est plein de nostalgie. Il a les cheveux courts et en bataille, une petite bouche et des yeux étroits, le nez droit et les joues creusées. Sa peau paraît mate.

Le support est du papier photo sous verre. La matière semble lisse. La photo est en noir et blanc et produit un effet de clair obscur.

La moitié du visage de l’homme est claire et l’autre sombre, c’est mystérieux. L’ours en peluche est très sombre et le bras de l’homme au contraire très éclairé. La source de lumière vient de l’arrière plan et de la gauche. On remarque qu’il y a du vent car des brins de tissu ou des mèches de cheveux volent. La photo possède deux plans, l’homme est au premier plan et il y a un paysage flou au second. Le portrait est un plan américain. L’homme occupe la moitié de l’espace. La photo est réaliste bien qu’il soit rare de rencontrer ce genre de scène dans la vie.

J’ai choisi cette photo car j’ai tout de suite été attirée par ce que l’homme dégage, la nostalgie de l’enfance, et après avoir bien regardé j’ai aussi admiré la beauté du personnage.

Emma

La femme en noir

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 19:55

Cette photographie sans titre d’Isabelle Waternaux est un portrait de 105 centimètres de hauteur sur 62 centimètres de largeur qui a été pris en l’an 2000.
En observant ce portrait, on peut reconnaître une imposante femme remplissant la quasi-totalité de la photographie. Elle a un visage marqué, ce qui laisse imaginer le poids de son âge. Son regard très expressif semble triste et ses habits noirs sur un fond noir expriment son état de deuil.
Ses yeux enfoncés, marron foncé et cernés, son nez busqué, ses lèvres fines et son menton volontaire sont soulignés par des rides prononcées dues à l’âge et témoignant sans doute d’une infinie fatigue. Cette dame photographiée en extérieur est éclairée par une lampe que l’on ne voit pas. Cet effet enrichit le portrait d’un contraste ombre et lumière. Ce personnage en gros plan est légèrement décalé sur la gauche ce qui laisse apparaître un arrière plan flou qui confirme sa mise en valeur.
Cette oeuvre suggère un message de tristesse pendant le deuil et aussi une morale : profitez de la vie car la mort est brutale et irréversible.
Benjamin

La femme dans l'abreuvoir

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 19:54

Nous sommes allés à la galerie d'art du collège pour voir une exposition de tableaux. J'ai choisi le tableau intitulé : « Mm VETTEZ » de Tono Stano qui date de 1989. Ce tableau est une photo que je trouve réaliste.

Ce tableau représente une femme âgée dans un abreuvoir de pierre. Elle se trouve dans un jardin en 1989. Elle a l'air heureuse car elle est souriante.

Je remarque les yeux de cette femme mi-clos et son nez aquilin. Elle a relevé ses cheveux qui nous laissent apercevoir ses oreilles légèrement en pointes et ses sourcils très fins. Comme elle sourit, elle fait apparaître ses dents dents régulières. Sa peau est ridée.

Elle est vêtue d'une robe ou d'un T-shirt et sur son bras, elle a une cicatrice.

Les dimensions de ce tableau sont d'environ 60x50 cm. Ce tableau est sous-verre, les couleurs sont le noir et le blanc et la lumière se projette sur la photo de face. La texture a l'air lisse. Le personnage se trouve au 1° plan et des arbres se trouvent à l'arrière plan.

J'ai choisi ce tableau car la vieille femme a l'air heureuse, souriante et elle a l'air de s'amuser dans un abreuvoir de pierre.  Cécile

 

Un vieux couple amoureux

Par admin lakanalPublié le 16 févr. 2016 à 19:53

La photo de M. et Mme Monge a été prise par Dominique Delpoux en 1962. On y voit deux personnes plutôt âgées , un homme assis et une femme debout qui nous montrent leur amour en se tenant par la main. Ils sont très souriants, on comprend bien qu’ils sont heureux. Nous pouvons remarquer que la femme est coquette car elle s’est maquillée, elle a des cheveux bruns, teints, mi-longs et des bijoux ; elle porte une robe sous son tablier. M.Monge a les cheveux courts et bruns, les yeux enfoncés et un nez en pied de marmite. Je trouve ça amusant que deux personnes âgées nous montrent leur amour, d’habitude ce sont plutôt les jeunes qui le font. Virginie

Page 1 / 2 Page suivante > Dernière page >>

haut de page