La femme en noir

Cette photographie sans titre d’Isabelle Waternaux est un portrait de 105 centimètres de hauteur sur 62 centimètres de largeur qui a été pris en l’an 2000.
En observant ce portrait, on peut reconnaître une imposante femme remplissant la quasi-totalité de la photographie. Elle a un visage marqué, ce qui laisse imaginer le poids de son âge. Son regard très expressif semble triste et ses habits noirs sur un fond noir expriment son état de deuil.
Ses yeux enfoncés, marron foncé et cernés, son nez busqué, ses lèvres fines et son menton volontaire sont soulignés par des rides prononcées dues à l’âge et témoignant sans doute d’une infinie fatigue. Cette dame photographiée en extérieur est éclairée par une lampe que l’on ne voit pas. Cet effet enrichit le portrait d’un contraste ombre et lumière. Ce personnage en gros plan est légèrement décalé sur la gauche ce qui laisse apparaître un arrière plan flou qui confirme sa mise en valeur.
Cette oeuvre suggère un message de tristesse pendant le deuil et aussi une morale : profitez de la vie car la mort est brutale et irréversible.
Benjamin

Modifier le commentaire 

par admin lakanal le 16 févr. 2016 à 19:55

haut de page